Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Me Contacter

  • Alternotre
  • alternotre@gmail.com

Recherche

20 août 2012 1 20 /08 /août /2012 20:27

Le moteur ELKO refait parler de lui : De quoi s'agit il ?


Fruit des recherches de l'ingénieur allemand Elsbett, le moteur ELKO, c'est le moteur diesel idéal. Léger, peu encombrant, puissant et faiblement polluant, il peut, en prime, brûler des huiles végétales pures sans modifications. Durant les années 80, au comparatif, ce moteur lamine son équivalent diesel. Par la suite avec force recherches et améliorations, le diesel à su corriger ses faiblesses. Mais, à ce jour, on ne sait toujours pas ce qu'un ELKO modernisé pourrait réaliser.


L'ELKO, la SMART et l'Europe.

Fin des années 80, la Smart devait être une voiture électrique. Face à l'absence de batteries adaptées, il fut décidé d'en faire une voiture hybride. Son faible encombrement et son bon rendement firent du moteur ELKO le candidat logique pour ce projet. Malheureusement, l'électronique de l'époque fut incapable de remplir son rôle. Manque de financement, de vision, de soutien, il fut décidé de doter la Smart d'une motorisation on ne peut plus conventionnelle.


Suite à cet échec, l'ELKO Traverse l'Atlantique et anime au Brésil des générateurs électriques mobiles qui brûlent efficacement des residus agricoles oléagineux.

 


2012, le moteur ELKO part en Chine.

Crise économique et incertitudes énergétiques font pousser les idées neuves. ELSBETT propose une nouvelle fois aux constructeurs allemands d'utiliser le moteur ELKO pour les véhicules hybrides. Avec les progrès réalisés sur 25 ans, l'affaire semble gagnée...Mais, non. L'idée n'intéresse personne quand elle n'est pas simplement malvenue. Au final, même la nouvelle Smart entend utiliser un classique bloc 3 cylindres conçu par Renault.

Nul ne saurait être prophète en son pays. ELSBETT tire ainsi les conclusions et semble en passe de signer un accord de transfert technologique et de développement avec un constructeur automobile chinois.

 

 


L'Europe en crise se paie le luxe de rejeter une option pleine de promesses et s'enfonce dans le : "...toujours et encore plus la même chose...". Nous pouvons heureusement supposer qu'en cas de succès, il se trouvera un  "ministère du redressement productif"  pour s'en emparer ...

Partager cet article

Repost 0

commentaires