Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Me Contacter

  • Alternotre
  • alternotre@gmail.com

Recherche

30 août 2009 7 30 /08 /août /2009 23:19

La Taxe Carbone a pour but principal de forcer le consommateur à changer ses comportements en taxant les produits et les services fortement émetteurs de CO2. Hélas, peu ambitieux le projet actuel ne s'attaque pas vraiment aux vraies sources des pollutions. A court terme, la Taxe Carbone n'incite pas explicitement les entreprises à changer leur comportement. Pire, la Taxe Carbone avoue sa faiblesse face aux rêgles du libre échange, même si ces règles créent de l'injustice et d'importantes destructions.


En fin de compte, la taxe carbone n'ose pas s'affronter à de puissants lobbies industriels et commerciaux. Déjà impopulaire cette "Contribution Climat Energie" commence à être l'enjeu de toutes les débats politiques et déjà, l'Etat recule pas à pas en passant l'assiette de prélèvement de 32 euros à 15 Euros la Tonne : Pathétique !


Agir concrètement en faveur d'une action écologique équilibrée entre consommateur et le producteur est pourtant possible !



Ce que vous ne trouverez pas dans le rapport Roccard : La Taxe Lauré

 

En 1996, Maurice Lauré propose d'instaurer un dispositif de droits compensateurs à l'importation de biens et de services. La Taxe Lauré doit éviter les délocalisations sauvages en favorisant le dynamisme d'un marché de proximité. Protectionisme ?!  Non, régulation équitable  !


La même année, un autre économiste, René Siegfried, a rajouté au projet Lauré des prélèvement aditionnels. Ce complément devait tenir compte des différences internationales en matière de droits sociaux et de réglementation écologiques !

Décriés en leur temps, Lauré et Siegfried étaient tout simplement visionnaires !


13 Ans ont passés et l'idée de réguler le commerce mondial sur des bases écologiques sociales et salariales strictement équitables a étrangement disparu. Là où la Taxe Carbone aurait pu intégrer cette notion importante, on trouve un aveu de faiblesse et une incitation implicite à ce que rien ne change !!!

 

Ici vous trouverez un article du monde diplomatique en date du mois de février 1996 relatant cette idée.

 


A vous de juger.

Partager cet article

Repost 0
Published by Alternotre - dans Nouvelle économie
commenter cet article

commentaires