Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Me Contacter

  • Alternotre
  • alternotre@gmail.com

Recherche

8 août 2009 6 08 /08 /août /2009 21:53

Pourquoi, au lieu d’obliger les constructeurs automobiles à proposer des produits plus performants, demande-t-on au contribuable de mettre la main à la poche tout en nous promettant d’hypothétique et coûteuses voitures électriques ?

 

Qui va payer les 8 milliards d’euros par an ?

 

Le rapport « Rocard » sur la Contribution Climat et Energie (CCE) accuse les consommateurs d’être à 51 % responsables des émissions nationales de CO2. Il faut donc lire : La France est peuplée d’irresponsables égoïstes qui doivent être taxés jusqu’à ce leur comportement évolue.

 

Les entreprises, la publicité et le commerce international écopent, eux, d’une petite tape sur la tête. Certes ils paieront, mais cela est bien à cause de ces stupides consommateurs qui ne savent pas utiliser correctement les magnifiques produits de notre civilisation moderne.

 

Le Rapport CCE énonce un aveu d’impuissance face à la mondialisation des échanges et les disparités en matière de réglementation européenne. Par conséquent, par peur de gêner nos « partenaires » internationaux nous laisserons proliférer les camions espagnols, les fraises en hiver et les purées mousselines utilisant des pommes de terre « made in china »… Et le contribuable paiera la facture !

 


La voiture : comment ne pas taxer  4.578 Milliards d’Euros par an ?


Selon le rapport sur la CCE Les automobilistes Français seraient coupables de trop utiliser leur voiture. Cependant si l’on recoupe un certain nombre de statistiques, voici ce que l’on trouve :

 

 

Chiffrage : Rendement de la filière énergétique Diesel pour le transport routier. (Source : European Association for Battery Electric Vehicles - EABEV) sur un an 

Evaluation

Filière Diesel Classique

Comparatif

Filière Diesel Hybride

 

 

 

  249 423 076,92  

Consommation annuelle Française 2008 convertie

en Barils de diesel pur (chiffres CCFA 2008)

  134 134 188,03  

                  3,70  

Ratio de conversion Diesel // Pétrole Brut

(Source IFP)

                  3,70  

  922 865 384,62  

Equivalent en Barils de pétrole brut

  496 296 495,73  

80%

Carburant effectivement livré dans le réservoir

au départ de la Raffinerie. ( Source : EABEV)

80%

22%

Carburant effectivement utilisé depuis le réservoir pour déplacer la voiture. (+40% d'efficience sur Hybride Diesel - Source : Peugeot)

30%

 

 

 

43 898 461,54


Barils de diesel effectivement utilisés

32 192 205,13

205 524 615,38


Barils de diesel perdus en chaleur,

lumière et fumées.

101 941 982,91

 



 

Grâce au diesel hybride, il est possible d’optimiser l’usage du pétrole brut en évitant l’achat et le raffinage de 426 Millions de Barils.

 

A 340 Kgs de CO2 par Baril de pétrole, ce sont 143 Millions de tonnes de CO2 que nous pouvons économiser  soit :  4.578 Milliards d’Euros. (143 Mio de T de CO2 X 32 Euros)  soit plus de la moitié de la contribution climat énergie.

 

Avec le diesel hybride : réduire la taxe carbone de moitié et relancer l’économie française : ce que vous ne lirez pas dans le rapport Rocard :

 

  • Convertir massivement le parc automobile français au Diesel Hybride en créant de l’emploi.
  • Privilégier le recyclage de matières premières afin de construire des véhicules de nouvelle génération.
  • Pousser les entreprises françaises à privilégier le télétravail et financer celui ci par des compensations sous forme de crédit de CO2.
  • Eclater les méga business centre tels que La Défense et pousser à l’expatriation des grands groupes vers les villes dites « de province ».
  • Réduire radicalement l’usage quotidien de l’automobile grâce à un emploi de proximité.
  • Défendre une Tarification Routière Obligatoire Européenne afin de pousser le fret vers le transport ferroviaire…
  • Renforcer unilatéralement les barrières douanières européennes et faire supporter un « Malus » écologiques aux biens non conformes tant au niveau écologique que social.

 

Rien de tout cela n’est évoqué dans le rapport sur la Contribution Climat Energie. Seule la TAXE et une répartition opaque des revenus prélevés demeurent à l’ordre du jour.

 

 

La Contribution Climat Energie est un levier essentiel qui peut nous permettre une reprise économique durable et équitable. Malheureusement, d’une belle idée porteuse d’avenir, nos gouvernants parviennent à émettre un projet timide,  impopulaire  et privilégiant intérêts particuliers sur la notion d’intérêt général.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Alternotre - dans Nouvelle économie
commenter cet article

commentaires