Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Me Contacter

  • Alternotre
  • alternotre@gmail.com

Recherche

14 décembre 2008 7 14 /12 /décembre /2008 21:28
Dévoilée le 5 février 2008 par voie de communiqué de presse,  l'Automotrice Grande Vitesse, AGV, est présentée comme un véhicule ferroviaire de nouvelle génération conçu pour croiser à 360 kilomètres par heure. Patrick Mellier, Président d'Alstom Transports, souligne que l'aboutissement de ce projet démontre "la capacité d’innovation de la société ALSTOM, qui lui permet de rester à la pointe de la technologie....". Enfin, ALSTOM présente le TGV comme étant une grande réussite commerciale avec plus de 650 rames construites en 25 ans.
 
Au regard de cet impressionnant bilan, il convient néammoins de rappeller quelques faits :
 
- Les rames automotrices à grande vitesse conforme au concept "novateur" d'Alstom existent au Japon depuis 1963 : Ce sont les Shinkansen. Les dernières séries CRH2C sont destinées à opérer sur le réseau Chinois à une vitesse de 350 Km/ H.
 
- En Allemagne, des automotrices à grande vitesse sont fabriquées par SIEMENS depuis 1998 :  Ces sont les ICE (Inter-City Express) de type T et de type 3. Récemment, L'ICE 3 a été testé à 368 Km/H et sa vitesse commerciale est de 330 Km/ H.
 
- Depuis 1978 la SNCF a utilisé 620  rames TGV de tous types. Fin 2007, le parc opérationnel de la SNCF était d'environ 585 rames. Le TGV est assurément un succès commercial National sur le marché intérieur Français. 
 
-A l'export, 24 rames TGV (S100 / S101) sont opérées en Espagne. 12 rames sont opérées en Corée du Sud sur le réseau KTX (Korea Train Express). 42 rames supplémentaires ont été construites sous licence en Corée.
 
Au total, sur 698 rames TGV, 89 % ont été achetées par un client "institutionnel national", 3% ont été livrées à l'Espagne, 2% ont été effectivement exportées au départ de france. Enfin, 6% des rames produites ont été fabriquée en Corée du SudEn clair, le succès commercial tel que décrit par ALSTOM est dans les faits... Très relatif.
 
Osons enfin le dire. En 25 ans, le système de transport TGV aura généré une dette publique d'environ 30 milliards d'Euros. Commercialement, c'est un système qui n'aura vécu qu'au travers d'un soutien politique avéré. Objectivement, sur le marché mondial, le TGV n'est rien d'autre qu'un "flop". 
 
En ce qui concerne l'AGV, ce système novateur ne fait que ré-inventer une technologie parafaitement maîtrisée depuis 40 ans. Certes, une motorisation moderne et une électronique contemporaine permettent certainement à l'Automoteur Grande Vitesse de prétendre à une vitesse commerciale élevée. Mais ne nous y trompons pas, les évolutions de l'ICE ou du Shinkansen ne manqueront pas de rattraper sans efforts notables la soit disante avance technologique Française...Et à moindre coût !
 
Début 2008, nous écrivions que Renault Sandouville devait retenir son souffle. En 2009, Il est possible que les salariés d'Alstom transport doivent eux aussi apprendre à pratiquer l'apnée.


Sources : ALSTOM Transports - Communiqué de presse 5 Février 2008.
Repost 0
Published by Alternotre - dans Transports
commenter cet article
25 novembre 2008 2 25 /11 /novembre /2008 07:34

Cette semaine, la chaîne LCI nous propose d'échanger avec Nathalie Kosciusko-Morizet, la secrétaire d'Etat chargée de l'Ecologie. Jusqu'au 27 Novembre, vous pouvez lui poser vos questions. Réponses directes seront apportées le 28 novembre à 18 heures 40.

 

Nous avons donc apporté notre contribution de la manière suivante :

 

"....Madame le Ministre, l'article 265 ter du Code des douanes impose que les huiles végétales pures utilisées comme carburant automobile soient par défaut taxées au même taux que le diesel pétrolier. Au regard des règlements européens, cet article est illégal. Cette situation est d'autant plus injuste que le carburant concurrent (le Diester) est lui largement autorisé par les pouvoirs publics. Je vous rappelle que le secteur bio-énergétique lié aux huiles pures fabriquées à partir d'algues est de nature à créer très rapidement plusieurs centaines de milliers d'emplois. - - Quand entendez vous faire cesser cette injustice et ordonner la modification de cette loi ? ...."

 

 

 

C'est la deuxième fois que nous postons cette participation sur le site de LCI et, pour l'instant, elle n'a pas été retenue.

 

Nous suivrons avec attention le cheminement de cette question.

 

Si vous voulez vous aussi participer : http://tf1.lci.fr/infos/communautes/0,,4169784,00-posez-vos-questions-a-nathalie-kosciusko-morizet-.html

 

A Suivre donc...

 

 

Et pour plus d'informations sur les Huiles Végétales Pures : www.oliomobile.org

Repost 0
13 novembre 2008 4 13 /11 /novembre /2008 22:33
Cette semaine, l'Express du 6 novembre 2008 nous propose la lecture d'un amusant dossier : "La France dans 10 ans". Dans ce petit cahier nous assistons au débalage habituel d'autosatisfaction et de promesses alléchantes. Malheureusement, au nombre des prospectives présentées, certaines viennent tout particulièrement brouiller la crédibilité de l'ensemble. Ainsi, en page 32, le volet "Transports" nous donne une bonne occasion de rire.
 
Dans 10 ans " Le train à sustentation magnétique a remplacé le TGV..... Ce système s'avère moins polluant, moins bruyant et moins cher...".  (cliquer sur la phrase pour visualiser l'extrait de l'article). On remarque au passage que l'artiste représente deux trains chacun posé sur un rail ... unique...

Nos TGV actuels seraient donc polluants, bruyants et très cher... Nous en avions l'impression, mais à entendre les médias, Alstom et la SNCF ça n'était pas le cas... Nous voici donc rassurés sur la vraie nature de notre réseau à grande vitesse ! 
En 2008, la dette de Réseau Ferré de France, héritée de la SNCF se monte à presque 30 Milliards d'Euros. Cette dette, pour l'essentiel causée par la construction du réseau TGV se verra alourdie à l'horizon 2015 par la construction de nouveaux couloirs "Grande Vitesse" .

Et voici que dans 10 ans ces voies ferrées bâties à prix d'or seront obsolètes ?
 

Tout cela nous renvoie aux paroles prémonitoires de Philippe Bertin qui, parlant de la piste l'aérotrain "Orléans" (monorail également) , ancètre malheureux du train à sustentation magnétique : "... Qui sait, un jour, elle ira peut être jusqu'à Paris...".
 


 

Source : L'express du N° 2992 du 6 au 12 novembre 2008 - Cahier " La France dans 10 Ans "
Repost 0
Published by Alternotre - dans Nouvelle économie
commenter cet article
5 novembre 2008 3 05 /11 /novembre /2008 16:06

En France, a l'écoute des analyses qui nous sont soumises par les médias, on s'étonne du nombre substantiel de commentaires pour lesquels la couleur de Barack Obama représente un événement exceptionnel dépassant la nature du programe politique démocrate.


A notre humble avis, ce qui est remarquable chez ce nouveau Président, c'est la volonté de changement radical. Ecologie, Energie, nouvelle économie, rupture sociale et sociétale... Toutes ces ambitieuses visions nous semblent devoir être au centre de notre attention : Car elles pourraient bien être le signe d'une "nouvelle renaissance" américaine, voire, mondiale.


Pour le coup, le mot le plus intelligent me semble avoir été prononcé par un militant Républicain : "Obama doit être jugé pour ce qu'il va faire, non pour ce qu'il est."


A une heure où les Etats Unis annoncent clairement leur intention d'initier un "new deal" nous demeurons désespérément bloqués sur d'antédilluviennes considérations ethniques et raciales.

Toutes ces figures publiques et ces spécialistes oublient une seule chose : Avant d'être noir, issu d'une quelconque minorité ethnique, ou bien Démocrate, Obama est avant tout Américain ! Il considère représenter un peuple, une nation et rien d'autre... Et cela n'a rien de scandaleux ni de réactionnaire !

Peut être est ce là un point essentiel que nous devrions méditer...


Souhaitons seulement que nous ayons l'intelligence de nous inspirer des possibles changements positifs que pourraient initier les Etats-Unis d'Amérique.

Nous ne ferions, à ce titre, que prendre un train en marche.

Nous en avons désormais l'habitude.

 

Repost 0
Published by Alternotre - dans Nouvelle économie
commenter cet article
1 octobre 2008 3 01 /10 /octobre /2008 13:42
...Le Falcon 900 du Premier ministre, en provenance d'Angers, était en phase d'approche de l'aéroport de Villacoublay quand "il a évité de justesse" la collision avec un avion égaré, dimanche vers 17H50, au-dessus de la commune de Toussus-le-Noble (Yvelines)... C'est en ces termes que la dépèche de l'AFP relate cette catastrophe qui a failli frapper notre pays.

Il semblerait que Mr Le Premier ministre ait tout simplement passé le week end dans sa maison de campagne en Anjou... En utilisant un appareil militaire pour ses besoins personnels.

La route pour aller à Angers, on la connaît bien. N118, A10, A11... Bien desservie par un réseau autoroutier en parfait état, Angers n'est qu'à 3 heures et demie de route au départ de Paris. Nous comprenons tout à fait que les privilièges liés au poste de Premier Ministre puisse autoriser Mr Fillon à utiliser des moyens extraordinaires. Nous admettons sans sourciller que les exigences sécuritaires de notre pays puissent justifier l'emploi de transports exceptionnels.

Mais franchement !

A 4200 grammes de CO2 par Km contre 200 voire 500g/Km pour une grosse cylindrée, il aurait été plus acceptable de voir circuler notre ministre en convoi automobile rapide sur la A11.



A 200 Km/H, sur une Audi Q7 ou un BMW X5 blindés, un voyage identique peut s'effectuer discrètement en 1 H 30 et en tout sécurité.... Et à moindre frais pour le contribuable.

Quitte à avoir le privilège de polluer, autant limiter les degâts !
Repost 0
Published by Alternotre - dans Energie
commenter cet article
26 septembre 2008 5 26 /09 /septembre /2008 13:16
Le 23 septembre 2008, nous apprenons que Mr Christian Streiff à remis les clefs d'une 308 diesel Hybride à Mr Jean Louis Borloo, Ministre de l'Ecologie et du développement durable. Nous ne pouvons que nous féliciter de ce coup médiatique, qui, espérons le, permettra enfin la diffusion grand public de cette technologie.
 
Le diesel hybride : la solution ?
 
Malgré de nombreuses critiques, il a toujours été de notre avis qu'afin de répondre de façon quasi-immédiate à la problématique énergétique automobile, le diesel-hybride était certainement une des meilleures options. Cependant, nous croyons fermement que l'avenir réside avant tout dans le développement du télétravail, des transports en commun et à une utilisation rationelle des ressources énergétiques. Malheureusement, avant que les habitudes changent en profondeur, il faudra bien traiter de manière convenable la problématique énergétique et environnementale en lien avec l'usage intensif des véhicules individuels automobiles.

 
A ce titre, faute de mieux à brève échéance, tirer le meilleur parti énergétique possible d'un moteur thermique classique, demeure une approche technologique et industrielle de premier plan. Toyota avait déjà frappé très fort au travers de ses modèles de Prius. Hélas ! Ce qui devait être un premier essai s'est transformé en vache à lait marketing. Malgré de très médiocres performances, une bonne stratégie de communication à fait de la Prius une référence mondiale.... Un comble !
 




La réponse de PSA aux fanfaronades de Toyota est nette et sans appel.
Une autonomie augmentée de 40 % par rapport à un diesel de même cylindrée non hybride. Performances améliorées de 55% par rapport à un véhicule essence équivalent !

 Il convenait de le faire savoir, et c'est aujourd'hui chose faite !
 

Allez Monsieur Streiff, ne vous arrêtez pas en si bon chemin, donnez nous une 308 HDi Hybride compatible avec les huiles végétales brutes !
 
Repost 0
Published by Alternotre - dans Transports
commenter cet article
24 septembre 2008 3 24 /09 /septembre /2008 22:52

En ce qui concerne la notion de "diesel" comme solution d'avenir, nous tenons à clarifier une petite chose.  
 
Quand nous parlons "Diesel" nous parlons de la technologie plutôt que du carburant. Nous pensons effectivement qu'en attente de solutions de substitution et de changements majeurs dans notre société, nous aurons besoin de technologies de "jonction". Ces technologies pourraient nous permettre de "limiter la casse" écologique et sociale en l'attente de mieux. Ces technologies de ruptures doivent être également bon marché, accessibles et rapidement déployables....écologiquement et socialement non destructrices... Ce n'est pas simple...
 
En l'état actuel ...En vrac ...attendu que : 
 
- Le moteur diesel grand public, n'est certe pas la panacée, mais il semblerait un tant soit peu plus performant qu'un moteur essence.

- Les huiles lourdes, diesel et substituts concentrent plus d'énergie à, quantité identique, que les carburants légers type essences et ethanols...

- L'usage des huiles végétales brutes issues de la culture d'algues semble potentiellement être en mesure de générer un nombre substantiel d'emplois. Elles peuvent aussi produire massivement un carburant adéquat sans pour autant nuire à l'agriculture vivrière. A l'image des "flex fuel" essence, les diesels doivent eux aussi pouvoir brûler des huiles brutes.

- A voir les performances du prototype hybride diesel peugeot, il semblerait que nous tenions là une combinaison electro-thermique pas trop mauvaise.

- Les batteries électriques à fort potentiel, sont coûteuses, pas forcément technologiquement matures et que leur cycle de recyclage n'est pas forcément maîtrisé.
 
...
 
En considération de ce nous venons d'écrire, il nous semble, que promouvoir les solutions hybrides diesel/électrique pourrait représenter un bon choix technologique. Malheureusement, il faudrait que les pouvoirs publics français autorisent le recours aux huiles végétales brutes, afin que cette technologie, simple, renouvelable et durable, puisse prendre son plein essor. Enfin, l'ademe, le rapport 1622, les études de PriceWaterHouse... Tous confirment  qu'une industrie locale bio-énergétique favorise l'émergence d'une économie équitable, saine et durable... Tout en créant de nombreux emplois pérennes.  
 
Même Obama le dit ! C'est dire ...
 
Nous avons tout à y gagner... Et les pétroliers peuvent, d'un certain point de vue, avoir tout à y perdre...  Cependant, en tant que consommateurs et avant tout citoyens, le choix nous appartiens.
 
 
Enfin, il va de soi que nous devons modérer le recours à l'automobile en développant le télétravail, en reconsidérant les circuits de production / distribution. Nous devons certainement considérer avec attention et bienveillance les alternatives telles que le moteur pneumatique, le moteur électrique... La pile à conbustible... Nous devons également regarder en face le fait que les transports de masse tels que le TGV ou le RER ne semblent pas totalement satisfaire à ce que nous sommes en droit d'attendre des transport en communs "modernes" et populaires.
 
Bref...,
 
Il est vrai qu'à faire des articles condensés et lisibles, on n'arrive pas tous le temps à bien exprimer une vision plus globale...
 
A ce titre vos commentaires, corrections et participations sont toujours les bienvenus.
 
"alternotre" se voulant aussi une zone de partage, vous pouvez également proposer des articles à alternotre@gmail.com ... Si le coeur vous en dit.
 
Merci, en tout cas, pour votre attention et votre lecture.

Repost 0
Published by Alternotre - dans Editos
commenter cet article
19 septembre 2008 5 19 /09 /septembre /2008 17:14
"...L’A.C.O. a toujours considéré le sport mécanique comme un véritable laboratoire d’essai au service de la technologie. C’est dans le but d’encourager l’innovation pour une meilleure fiabilité et surtout une plus grande sécurité des véhicules que l’Automobile Club de l’Ouest. organise les “24 Heures du Mans” depuis 1923...."
 
C'est en ces termes que l'Automobile Club de l'Ouest présente les 24 heures du Mans comme étant une pépinière de nouvelles technologies au service de l'évolution de l'automobile. Cependant, le règlement interne aux 24 heures interdirait la participation de véhicules hybrides de nouvelle génération. Sous prétexte d'équité entre les coureurs cette vénérable institution semble défendre une vision technologique des plus immobiliste. Au vu des problématique environnementales liées à l'emploi de l'automobile il serait donc urgent de ne rien changer ?
 



Nous aurions aimés voir une compétition permettre un affontement entre un véhicule hybride diesel Peugeot et hybride essence Toyota. Nous serions passionnés par une course où les tenants de de l'huile végétale brute se seraient mesurés à d'autres utilisant de l'Ethanol. Et pourquoi ne pas laisser véhicules électriques se mesurer aux véhicules thermiques ?
 
A ce jour, l'Automobile Club de l'Ouest ne s'est toujours pas prononcé quand à une évolution du règlement régissant les 24 heures du mans. L'année 2009 sera t elle marquée par un renouveau des 24 Heures automobile ou par une ennuyeuse continuité...?
 
Nous retenons notre souffle et attendons le vent du changement.
 
 
Sources :
Repost 0
Published by Alternotre - dans Innovations
commenter cet article
8 août 2008 5 08 /08 /août /2008 23:25

Mettez un baril « vert » dans votre garage !

 

Récemment, la firme anglaise Greeenfuels a débuté la commercialisation du « fuelpod 2 ». Pour 3500 euros, vous pouvez acquérir un étrange baril d’environ 1 mètre 40 de haut sur 70 centimètres de diamètre. Cette machine autorise la production d’environ  50 litres de « biodiesel » par jour. A la base du processus, il s’agit de fournir à la machine 50 litres d’huile de cuisson et de rajouter une certaine quantité de méthanol et de méthylate. Par la suite, 10 heures de trituration suffisent à produire de quoi remplir le réservoir de votre véhicule diesel.

 

Une solution à court terme, des problèmes à long terme

 

Gardons la tête froide. On est loin d’une réponse absolue à nos incertitudes énergétiques. Reconnaissons cependant quelques avantages à cette application :

 

-          Il est désormais possible de recycler directement des huiles végétales usagées sans passer par les étapes de collecte, stockage et distribution. On économise ainsi tous les transports intermédiaires.

-          Cette solution permet d’atomiser l’offre en biocarburants. Des emplois sur une échelle locale peuvent être créés et la richesse, fruit de la production énergétique, mieux répartie.

 

Cependant, demeure le fait que ces huiles sont disponibles en quantité limitée. Au final, ce système, potentiellement populaire, ne peut finalement qu’augmenter la problématique agricole et écologique liée à la fabrication de bio-carburants.



 

Une priorité : Penser et vivre autrement avant tout.

 

Au-delà des innovations, c’est bien notre rapport à l’usage de l’automobile qui doit être intégralement revu et corrigé. Le redéploiement d’un commerce de proximité, la relocalisation totale ou partielle du travail à domicile quand cela est possible sont autant de possibilités qui permettraient un usage plus rationnel de la voiture.

 

A court terme, il ne fait aucun doute que nous parviendrons certainement à concevoir de meilleures options énergétiques. Le FuelPod fait probablement partie des options innovantes qui peuvent aider à lever nos incertitudes énergétiques. Cependant, limiter notre effort individuel à rouler « vert » ne fait que déplacer le problème sur d’autres terrains. Tous comptes faits c’est bien notre refus de changer notre mode de vie et nos habitudes de consommation qui détruira tôt ou tard notre habitat naturel.

 

Sources : http://greenfuels.co.uk/

Repost 0
Published by Alternotre - dans Nouvelle économie
commenter cet article
5 août 2008 2 05 /08 /août /2008 11:49
9 février 2006, dans son plan triennal "value-up", le talentueux directeur de la marque au losange affichait la volonté de faire de cette entreprise l'une des plus rentables de son secteur. A l'époque, pas vraiment question de véhicules verts et d'ouvertures innovantes. En bref, du gros, du lourd et du pas cher. Une bonne grosse et parfaite laguna 3, un 4X4 bien lourd et une myriade de Logan pas chères. La seule vision d'avenir se limitait à une vague crainte que le baril atteigne les 200 dollars et que l'acier continue d'augmenter. Quel pouvoir d'anticipation ! La presse spécialisée vantait les mérites de ce capitaine d'industrie avisé. Un exemple à suivre si l'on voulait sortir notre nation de l'ornière !
 
Juillet 2008. La grosse et désormais parfaite Laguna 3 confirme bien que le marché des grosses berline est en contraction. C'était un fait connu, mais Renault voulait probablement s'en faire une idée personnelle. C'est donc chose faite ! Le Koleos est bel et bien le porte drapeau de l'absurde à une heure où le bon vieux 4X4 est clairement en récession. Quant à la Logan, elle confirme bien que Renault sait très bien construire des véhicules bon marchés technologiquement dépassés. Objectif atteint ! Renault n'est pas dans une ornière, mais bien au fond d'un gouffre.
 
On aurait pu imaginer que Renault se rapproche de son ancien ingénieur Guy Nègre et d'évaluer si le moteur à air comprimé pouvait connaître une plus large diffusion. On aurait pu aussi rêver que Renault adapte ses moteurs diesels à la combustion des huiles brutes et d'ainsi produire le premier "flex-diesel". On aurait pu croire que Renault suive la voie ouverte par Peugeuot et se lance sur des diesels hybrides capables de franchir 2000 Kilomètres sur un seul plein. Las, pragmatique et pressé de s'adapter à une "nouvelle donne" vue par tous sauf par lui, Carlos Ghosn découvre la voiture électrique et entend la diffuser largement d'ici 2011 sans pour autant avoir sous la main la technologie qui lui sera nécessaire.  D'ici là, nous aurons droit à toujours plus low costs dont un 4X4 pas cher...et une magnifique Mégane 3.

Source : Le Point 1871 du 24 juillet 2008 " Carlos Ghosn, le Sarko de l'Auto".
Repost 0
Published by Alternotre - dans Transports
commenter cet article