Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Me Contacter

  • Alternotre
  • alternotre@gmail.com

Recherche

16 septembre 2011 5 16 /09 /septembre /2011 15:06

Arnaud Montegourg : La Bonne Surprise.

 

Le débat télévisé du 14 septembre 2011 n’a apporté qu’une seule bonne surprise. Seul, au milieu des déclarations d’intentions, des promesses électoralistes et des postures présidentiables, Mr Montebourg s’est distingué par la pertinence de ses  idées.

 

Arnaud Montebourg veut mettre au pas le système financier. Préalable essentiel à toute initiative gouvernementale, une reprise en main des institutions financières est obligatoire. La politique doit reprendre sa place souveraine et les banques doivent être « aux ordres ». Seule Mme Royal a clairement déclaré suivre Mr Montebourg sur cette piste.

 

Vivre la crise comme une opportunité et non pas comme un risque. Face aux cris d’inquiétude de ses contradicteurs, Mr Montebourg regarde sereinement l’avenir et ose même poser les fondations d’un nouveau paradigme mobilisateur. Vivre, habiter, consommer, produire différemment. Mr Montebourg suggère que la France, L’Europe, embrassent des  échéances écologiques de notre temps  afin de cultiver un marché intérieur aussi vaste que diversifié. Enfin un candidat qui semble avoir accepté de changer de siècle !

 

Sortir du nucléaire avec raison et bon sens. Là encore, Arnaud Montebourg adopte une vision pragmatique. En s’éloignant du sensationnalisme et des chiffres  faciles. On regrettera juste qu’il n’ait pas osé se démarquer en évoquant clairement la question de la fusion nucléaire.

 

Au milieu  d’un dialogue atone et excessivement consensuel, Arnaud Montebourg a su malgré tout ouvrir la voie vers une appréciation enthousiasmante d’un futur plein d’opportunités et d’espoir.

 

Reste à savoir si son message novateur et inspirant saura être entendu.

 

Un candidat à la présidentielle  semble avoir  changé de siècle, ça fait du bien !

Partager cet article

Repost 0
Published by Alternotre - dans Editos
commenter cet article

commentaires