Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Me Contacter

  • Alternotre
  • alternotre@gmail.com

Recherche

22 avril 2008 2 22 /04 /avril /2008 07:27

Le 14 avril 2008, l'AFP fait état de la découverte d'une nouvelle plante permettant d'améliorer la production d'Ethanol tout en évitant que les cultures rentrent en compétition avec l'agriculture vivrière. Couramment appellée "Switchgrass", la panicum virgatum est une plante d'ornement. La "Switchgrass", bien présente dans les campagnes américaines, présenterait une productivité supérieure au maïs ou à la canne à sucre. La panicum virgatum peut produire jusqu'à 9300  litres d'éthanol per hectare. Comparativement, la canne à sucre produit 6200 litres quand le mais n'en permet que 3 700. (Source SECO & CNUCED).



C'est assurément une bonne nouvelle pour les tenants de l'Ethanol. Nous soulignerons ici que cette découverte ne change rien aux deux majeures limitations de l'Ethanol :

- L'éthanol contient quasiment moitié moins d'énergie que l'essence : Avec l'éthanol vous passerez 2 X plus souvent à la pompe.

- Le moteur à essence/éthanol est moins performant que le moteur diesel/biodiesel.  A configuration moteur égale vous ferez moins de kilomètres avec une voiture roulant à l'éthanol qu'en roulant au biodiesel.

Au moins cette découverte permet elle d'espérer que les ressources vivrières mobilisées pour la production d'Ethanol seront ré affectées à la production de denrées alimentaires.
3386129068b40df07131989b2ff4b5aa.jpg


Source : SECO - State Energy Conservation Office - Texas (www.seco.cpa.state.tx.us)
Source : CNUCED communiqué de presse UNCTAD/PRESS/PR/2007/008/ 27/04/07 (http://www.unctad.org)

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Alternotre - dans Innovations
commenter cet article

commentaires

lion 25/05/2008 23:48

chouette site, pas de polémique, des infos sobres et utiles, bref que du bien, ceci dit juste un rappel, trois en fait:
Quelque soit le carburant, il y aurra production de co2 (hormis pour l'hydrogène) gaz à effet de serre.
Deuxième précision, l'energie la plus propre, immpactant le moins l'environement, l'économie, c'est celle que l'on ne consomme pas, je crois qu'en plus de faire progresser le technique, il va faloir travailler sur notre mentalité.

Et pour terminer je pense qu'un comparatif des carburants devrait prendre en compte l'impact des modifications technologiques à mettre en oeuvre ( fabrication, exploitation, recyclage)que ce soit pour la production de ces carburants, leur consomation, la création des sites de production et leur adaptation ou
démentellement; tout analyser, en partant puis en retournant à l'écosytème, globaliser l'étude.
Ce sera complexe mais indispensable pour éviter les "mirages" si prompts à aparraitre lorsque l'on commence à rêver...

Alternotre 26/05/2008 21:22



Merci pour votre commentaire.


 


Effectivement, à partir du moment où il est question de brûler un composé dérivé d'une activité biologique
quelquonque il y aura toujours du CO2 en question. Tout l'enjeu consiste à basculer d'un CO2 fossile issu d'une époque pré-historique vers vers un CO2 "vert" issu de notre biosphère. 
Mais au delà de tout, Il convient en priorité de changer les esprit afin de ré-organiser notre société afin que son bilan CO2 (fossile ou "vert") soit le résultat d'un usage pertinent de
l'énergie. A cet égard, dès maintenant,  des sources telles que le Solaire ou le nucléaire ont un rôle essentiel à jouer. Je souligne que le recours au nucléaire doit lui aussi
être soigneusement limité ; la priorité étant donnée aux énergies renouvellables non émettrice de CO2.


 


Pour ce qui est de l'analyse des fillières, on ne compte plus les rapports forts bien détaillés. Cependant,
nous Français, avons une facheuse tendance à demeurer sur des positions du style "si ça marchait, ça se saurait..." ou bien "Il y a sûrement quelque chose qui ne va pas...". Grâce à cette
tendanse nous avons loupés le train industriel de l'écran plat, du GPS, d'Internet, du téléphone, de l'avion ... etc...etc...etc... Allons nous recommencer l'histoire avec les bio
énergies ?