Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Me Contacter

  • Alternotre
  • alternotre@gmail.com

Recherche

22 avril 2008 2 22 /04 /avril /2008 07:13

Ou peut être bien un SUV, mais ma décision est prise : je vais me payer l'une de ces merveilles technologiques et balancer mes 200g de CO2 tous les kilomètres. Cela vous choque ? Serais-je devenu fou ?


Comment rouler en 4x4 sans polluer ?

L'ADEME (Agence de l'Environnement et de la Maîtrise d'Energie) est très claire sur ce sujet. Tous les carburants issus de la Biomasse présentent un bilan d'émission de CO2 égale à 0 à condition que l'intégralité de leur filière production / consommation ne mette en oeuvre que des énergies non fossiles (Nucléaire, Solaire, biocarburants, recyclage de biomasse...). En résumé on peut dire : un moteur brûlant un biocarburant issu à 100% de la biomasse émet un CO2  « Vert » . Dès lors, le débat n'est pas de savoir combien de CO2 votre moteur rejette, mais bien à partir de quel carburant ce CO2 est généré. Si votre carburant est "vert" alors le CO2 que vous rejetez est à peu près aussi nuisible que celui de votre chien, votre plante verte, ou votre voisin (sujet à ce que votre voisin ne soit pas nuisible, bien entendu...).

Le Bio-Diesel : un biocarburant partiellement « vert » 
L'ADEME,  dans son Guide des Facteurs d'émissions (Révision 5 de Janvier 2007), définit très clairement le bilan des émissions de carbones selon le type de carburant utilisé. Ainsi on apprend que chaque litre de gazole concentre 0,726 Kgs de CO2 « nuisible ». Pire, si l'on réintègre l'intégralité des opérations qui me permettent in fine de mettre ce carburant dans mon réservoir, le bilan se monte à 0,803 Kgs de CO2 « Nuisible » pour 1 litre de diesel.

En revanche, en page 31 de cette notice, on apprend que la filière Bio-Diesel propose un bilan limité à  0,200 Kgs de CO2 « nuisible » par litre. C’est mieux, mais Pourquoi pas 0 ? Parce que pour transformer l’Huile Végétale Pure en Bio-Diesel (Ester Méthylique d'Huile Végétale) il faut, entre autres, du gaz naturel : un combustible de la filière pétrole…. Dès lors, pour rouler bio et afficher un bilan global d'émission de CO2 de... 0  , il faut rouler à  l'huile végétale pure non transformée en Bio-diesel ….

Le pays merveilleux des 4X4 écologiques.
Mon ami Sam, habite la Suisse où brûler de l'Huile Végétale Pure est parfaitement légal et autorisé. Sam a de la chance. Il peut stocker chez lui 300 litres d'huile végétale pure pour les besoins quotidiens de son 4X4 Toyota RAV 4 dernier modèle. A la révision des 60 000 Km, son concessionnaire a trouvé un moteur quasiment neuf.

Sam traverse parfois la frontière pour venir dans notre beau pays. En France, Sam a l'obligation de brûler un Diesel bien gras et bien polluant. Dans son pays, le 4X4 de Sam présente un bilan écologique égal à 177 g / Km de CO2 "Vert" car  qu’il ne brûle que de l'Huile Végétale Pure. En France, le 4X4 de Sam génère 177g de CO2 "nuisible" par Km car il consomme du Diesel estampillé "Excellium" "Ultimate"... Ou tout autre appellation extraordinaire...

Ne nous y trompons pas, le coupable n'est pas le pays d'origine du véhicule, ni même son moteur (quoique...), mais bien le type de carburant que nous y mettons. 


 

Pour conclure je citerais l'arrêté du 22 décembre 1978, article 265 ter du code des douanes Françaises : "L'utilisation des huiles végétales pures ou en mélange comme carburants est interdite..." 



Sources:

Ademe : www.ademe.fr
Code des douanes Françaises - Article 265 Ter et arrêté du 22 décembre 1978.

Partager cet article

Repost 0
Published by Alternotre - dans Transports
commenter cet article

commentaires

ALTERNOTRE 24/06/2008 17:56

Je vous remercie pour votre commentaire. Vous avez entièrement raison sur le point qu'une molécule de CO2 ne change pas quelle que soit son origine. Cependant, l'ADEME, entre autre organisme, confirme que la combustion d'une matière issue de la biomasse produit un CO2 dont le bilan écologique est nul. Par opposition, brûler un bloc de charbon ou un sous produit du pétrole produit un CO2 "nuisible" au sens que c'est un CO2 inerté depuis des millénaires qui est ainsi libéré dans l'atmosphère.

Pour ce qui est des 4X4, je vous concède que l'article est volontairement "réactionnaire". Mais pensez vous que remplacer un 4X4 par 5 voitures low costs à 90g/Km soit vraiment une meilleure solution ?

Je ne crois pas que cette nouvelle inquisition dont le seul but est de développer massivement les ventes de véhicules low costs dits "faiblement pollutants" soit aussi une bonne politique.

Pour ce qui est des grosse bagnoles, je vous rassure, dès que des technologies telles que les piles à combustibles seront matures, vous les verrez très vite ré-apparaître.

Pour les véhicules existant, si tant est qu'ils soient diesel, je maintiens que le fisc français doit libéraliser le recours aux huiles végétales pures. Afin que leur disparition progressive, car elle va se faire, se fasse avec un minimum de dégâts.

Pour conclure, je dirais enfin qu'au delà de toutes ces considérations, il y a aussi une révolution culturelle à réaliser. Sinon, sitôt d'autres solutions trouvées, nous retomberons imanquablement dans les mêmes travers comportementaux.

Pazzolini 24/06/2008 14:11

Je vous cite : "Dans son pays, le 4X4 de Sam présente un bilan écologique égal à 177 g / Km de CO2 "Vert" car qu’il ne brûle que de l'Huile Végétale Pure. En France, le 4X4 de Sam génère 177g de CO2 "nuisible" par Km car il consomme du Diesel estampillé "Excellium" "Ultimate"... Ou tout autre appellation extraordinaire..."
CO2 "Vert" fait partie aussi d'une appelation bien extraordinaire !!! Quelle est la différence entre du CO2 "nuisible" et du C02 "vert" ? Aucune puisque par définition, c'est la même molécule (un atome de carbonne et 2 d'oxygène); c'est donc aussi nocif pour l'environnement ... S'il vous plait, ne raconter donc pas n'importe quoi avec ces fumeuses histoires de CO2 prétendu vert. Et cessez de citer l'Ademe en interprétant un peu attivement des arguments que - la preuve en est- vous ne maitrisez pas. Et si vous voulez vraiment faire un geste pour l'environnement renoncer à vous procurer l'une de ces "merveilles technologiques" aussi polluante à fabriquer qu'à faire fonctionner. Sans parler de leurs inutilités (à part se flatter l'égo dans une grosse bagnole ?") et du danger qu'elle représente sur la route pour les autres (évidemment pas pour vous ...). N'est-ce pas tout simplement futile de vouloir rouler en 4x4 !?

Alternotre 13/05/2008 16:47

Vous avez totalement raison sur la question essentielle : Comment apprendre à être plus sobre ? "Rouler vert", ce n'est pas s'acheter une conscience en changeant de pompe à essence ! C'est avant tout apprendre à utiliser l'énergie de manière pertinente et adaptée.

Je serais plus nuancé sur la question des algues marines. Cette source d'approvisionnement est supérieure à ses concurrents, car elle ne nécessite pas de transformation intermédiaire mettant en oeuvre des hydrocarbures (A condition que que l'on considère un usage direct des huiles produites). L'énergie électrique nécessaire au traitement des algues peut être solaire, éolienne ou issue de la biomasse (bois, huiles végétale issue de ces mêmes algues...). L'approvisionnement en CO2 et nutriments peut être généré à partir de nos déchets comme les lisiers ou les déchets ménagers. Le transport vers les sites de distribution peut être relativement contingenté car exécuté sur une échelle régionale voire pan-régionale. Comme toute filière écologique, seul un contrôle précis des sources d'approvisionnement et des chaînes de production/consommation permet de valider un bilan en CO2 neutre. Au final c'est une rupture quasi-totale d'avec nos schémas économiques et industriels hérités des trente glorieuses.

Maintenant il faut aussi considérer le point que notre planète a la capacité naturelle d'intégrer un CO2 "excédentaire". Tous nos problèmes proviennent du fait que nous avons excédé, et de loin, les facultés naturelles de notre planète à "absorber" notre présence. ... Ce qui nous ramène en fait à votre point initial : Concilier innovation bio-énergétique et style de vie énergétiquement sobre.

Je terminerais le point que si Alternotre supporte la production et l'usage d'huiles végétales pures c'est que ces huiles, produite à partir d'algues, peuvent nous permettre une sortie immédiate de l'ère du "tout pétrole". Nous pourrions ainsi attendre l'arrivée d'autres options énergétiques, apprendre à changer nos habitudes et participer à l'émergence d'échanges internationaux raisonnables et équitables.

Cécile 13/05/2008 15:34

"Tous les carburants issus de la Biomasse présentent un bilan d'émission de CO2 égale à 0 à condition que l'intégralité de leur filière production / consommation ne mette en oeuvre que des énergies non fossiles (Nucléaire, Solaire, biocarburants, recyclage de biomasse...). "
Oui, mais ce n'est jamais le cas. Pratiquement tous les agrocarburants sont fabriqués en utilisant des engrais d'origine pétrolière. Sans oublier toutes les transformations et tout le transport nécessaires.
La question est : même avec un carburant "écologique" (ce que les agrocarburants ne sont pas), faut-il consommer à tout va, ou au contraire apprendre à être le plus sobre possible ? La réponse me paraît évidente.

Damien D. 11/05/2008 12:25

Je rajouterait que les 4X4 et autre gros vehicules a moteur diesel se prettent particulièrement bien a l'utilisation d'huile vegetale. En effet, ces grosses cylindrés ont une plage de tolérance plus large vis a vis de la qualité de combustion, la perte de rendement du moteur est moindre, voir nulle.